Image by Renate Köppel from Pixabay

Depuis le début du confinement, nous avons modifié progressivement nos routines quotidiennes. Comme notre temps à la maison s’est allongé, nos préférences et besoins en matière de soins personnels ont changé.

Ici, nous détaillons certains changements dans la routine de soins personnels et une perspective future pour les routines après la quarantaine.

1. De la protection solaire à la lumière bleue

Nous ne sommes plus préoccupés par les effets du rayonnement solaire sur notre peau, mais nous restons à la maison toute la journée, passant de l’écran de l’ordinateur au smartphone, à la télévision ou à la tablette.

Une grande partie de nos loisirs viennent maintenant d’un écran; avec des appels vidéo, des séries ou des livres électroniques. Cependant, le fait que nous ne soyons pas si exposés au rayonnement solaire n’empêche pas notre peau d’être exposée à un type de rayonnement qui l’endommage. Ce rayonnement est appelé lumière bleue, qui est émise par des écrans.

Image by Engin Akyurt from Pixabay

La lumière bleue est un type de rayonnement entre les ultraviolets et l’infrarouge qui est également émis par le soleil et, comme le rayonnement solaire, génère un stress oxydatif sur les cellules de la peau, produisant des radicaux libres qui accélèrent le vieillissement (1). De plus, la lumière bleue peut provoquer l’apparition de taches sur la peau. En effet, les mélanocytes ont un type de récepteur appelé opsine, qui détecte ce type de rayonnement (2). Plus précisément, l’opsine de type 3 régule la formation de mélanine et la pigmentation dans les mélanocytes, de sorte que lorsqu’elle est activée, la formation de taches se produit aussi la production de mélanine (3).

Pour réduire les effets de la lumière bleue, il est conseillé d’utiliser des produits avec facteur de protection solaire, même lorsque vous êtes à la maison. De plus, pour réduire les effets du stress oxydatif sur la peau, il est recommandé d’utiliser des produits contenant des agents antioxydants qui réduisent la formation de radicaux libres.

2. La pollution n’est pas seule au centre-ville

À l’intérieur de la maison, nous pouvons trouver des éléments qui polluent l’air et qui, en cas de concentration excessive, peuvent nuire à notre santé.Ces types de composés sont appelés composés volatils et proviennent de la combustion (comme le tabac ou la fumée de cheminée) et de l’utilisation de certains produits de nettoyage.

Image by Free-Photos from Pixabay

La peau nous protège contre ces composés chimiques, cependant, une exposition prolongée et répétitive à des niveaux élevés de ces composés volatils produit des effets négatifs. Comme le rayonnement solaire et la lumière bleue, la pollution induit un stress oxydatif et, par conséquent, favorise le vieillissement. De plus, la pollution induit une inflammation et aggrave les affections cutanées telles que la dermatite atopique, le psoriasis ou l’acné (4). En ce qui concerne les composés volatils à la maison, il a été observé que la pollution intérieure induit la mort cellulaire (apoptose) des kératinocytes, ce qui réduit la structure de la peau et sa capacité protectrice (5).

Pour protéger la peau des composés volatils qui peuvent l’endommager, il est conseillé d’effectuer des routines de nettoyage de la peau avec des produits doux, suivis de produits qui hydratent et contiennent des ingrédients antioxydants qui réduisent les dommages causés par le stress oxydatif, ainsi que des ingrédients qui améliorent la fonction barrière de la peau.

3. Stress et bien-être

Être à la maison n’est pas toujours synonyme de relaxation. Le confinement nous rend inquiets, fatigués et stressés, ce qui peut se refléter sur notre peau.

Le stress endommage la peau en provoquant son inflammation, il active les systèmes immunitaire et endocrinien entraînant des rougeurs, la production de plaques psoriasiques et une augmentation de la production de sébum, ce qui se traduit par plus d’acné et une aggravation de la dermatite séborrhéique (6).

Par conséquent, si notre peau devient plus grasse avec le stress, l’idéal est de suivre une routine de nettoyage qui élimine l’excès d’huile, puis d’hydrater la peau. En cas de peau avec des problèmes tels que le psoriasis ou la dermatite, il est préférable de consulter un dermatologue.

Non seulement la peau souffre de stress, mais l’idéal est d’essayer de réduire le stress en général. L’Organisation mondiale de la santé recommande de continuer à faire de l’exercice pendant le confinement; le fitness, le yoga ou la méditation sont des activités recommandées par l’OMS pour réduire le stress à la maison, car elles ne nécessitent pas de grands espaces ou un équipement spécial (7).

Image by Irina L from Pixabay

Que va-t-il se passer ensuite?

Nos soins personnels et nos habitudes d’achat après la quarantaine sont inconnus, nous n’avons jamais vus une situation comment semblant, beaucoup recherchent des prédictions et des études qui pourraient nous donner des indices sur le comportement futur du marché des soins de la peau.

Achats en ligne: la société de conseil PFS affirme que le confinement aura un effet durable sur le comportement des consommateurs. Selon cette étude, les consommateurs, en l’occurrence du Royaume-Uni, continueront d’acheter en ligne même après la fin de l’emprisonnement, vu ses avantages (8).

Bien-être: Bien qu’il soit encore tôt pour parler de la fin de la quarantaine, plusieurs études indiquent que les routines de soin personnel acquises pendant cette période, comme le yoga ou les routines de soins de la peau, se poursuivront après la fin du confienement. Nous rechercherons le bien-être et la santé sous tous les angles, en acquérant des habitudes plus saines (9).

La science devient plus importante: Les consommateurs de cosmétiques achètent de plus en plus en fonction des résultats scientifiques des produits. Selon Sofía Chalmers du cabinet de conseil Mintel; Les produits à base d’ingrédients avec des résultats scientifiques pertinents ajoutent de la valeur au produit cosmétique, qui est de plus en plus demandé par les consommateurs.

Bien que la tendance des consommateurs pour les produits cosmétiques avec des ingrédients naturels continuera de croître, la consommation de produits de soins de la peau fondés sur la science qui imitent les résultats des traitements dermatologiques, les cosméceutiques, a augmenté. Ainsi, on peut conclure que les soins de la peau, en tant que catégorie générale, pourront continuer de prospérer dans le monde entier tout au long de l’année 2020 (10).

References
  1. Arjmandi, N., Mortazavi, G., Zarei, S., Faraz, M., & Mortazavi, S. (2018). Can Light Emitted from Smartphone Screens and Taking Selfies Cause Premature Aging and Wrinkles?. Journal of biomedical physics & engineering, 8(4), 447–452.
  2. Haltaufderhyde, K., Ozdeslik, R. N., Wicks, N. L., Najera, J. A., & Oancea, E. (2015). Opsin expression in human epidermal skin. Photochemistry and photobiology, 91(1), 117–123.
  3. Ozdeslik, R. N., Olinski, L. E., Trieu, M. M., Oprian, D. D., & Oancea, E. (2019). Human nonvisual opsin 3 regulates pigmentation of epidermal melanocytes through functional interaction with melanocortin 1 receptor. Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, 116(23), 11508–11517.
  4. Drakaki, E., Dessinioti, C., Antoniou, C.V. (2014) Air pollution and the skin. Environ. Sci., 2 (11).
  5. Shaorui Ke, Qi Liu, Mengsi Deng, Xinlian Zhang, Yuhan Yao, Ming Shan, Xudong Yang, Guodong Sui. Cytotoxicity analysis of indoor air pollution from biomass combustion in human keratinocytes on a multilayered dynamic cell culture platform (2018) Chemosphere, 208: 1008-1017.
  6. Cheng, Y., Lyga J. Brain-skin Connection: Stress, Inflammation and Skin Aging. (2014). Inflamm Allergy Drug Targets, 13(3): 177-190.
  7. http://www.euro.who.int/en/health-topics/health-emergencies/coronavirus-covid-19/novel-coronavirus-2019-ncov-technical-guidance/stay-physically-active-during-self-quarantine
  8. https://cosmeticsbusiness.com/news/article_page/UK_lockdown_could_permanently_alter_beauty_shopping_habits/164134
  9. https://www.forbes.com/sites/jennifercohen/2020/01/08/wellness-trends-for-2020/#5d59ee704177
  10. https://cosmeticsbusiness.com/news/article_page/Cosmetics_Business_reveals_the_5_biggest_skin_care_trends_in_new_report/163385